Quel salaire verser au salarié ?

17/10/2017

Le salaire horaire net résulte d’un accord entre l’employeur et son salarié. Pour autant, son montant doit respecter la réglementation en vigueur.

Au moment de l’embauche, l’employeur doit définir, en accord avec son salarié, le montant du salaire horaire net. Celui-ci est formalisé dans le contrat de travail signé par les deux parties.

Le montant de la rémunération doit respecter :

  • la valeur du salaire minimum en vigueur,
  • la grille de rémunération de la convention collective,
  • la majoration de 10 % au titre des congés payés.

Pour déterminer le montant du salaire horaire, l’activité réalisée, l’expérience du salarié et le secteur géographique de l’emploi sont notamment à prendre en compte.

En complément du salaire horaire net, l’employeur peut verser des heures supplémentaires, primes, indemnités diverses ou frais de transport (aussi appelés compléments de salaire).

Bon à savoir : La mise en place du prélèvement à la source est reportée au 1er janvier 2020. Que vous soyez particulier employeur ou salarié à domicile, rien ne change pour vous en 2019. Aucun montant d’impôt ne sera retenu sur la rémunération du salarié. Par ailleurs, afin d’anticiper la mise en place de cette reforme, les bulletins de salaire comporteront les zones relatives au prélèvement à la source. Toutefois, celles-ci resteront vierges de toute information.

Avec le Cesu, le salaire horaire net payé au salarié comprend 10 % au titre des congés payés.

1I8A4027.jpg

En pratique

Pierre a besoin d’une femme de ménage à raison de deux heures par semaine. Il s’est renseigné auprès de ses voisins qui emploient également un salarié à domicile. Il a également consulté le montant du salaire minimum sur le site du Cesu. Puis, Pierre et sa salariée ont convenu d’un salaire horaire net, congés payés inclus de 10 €.