Quelles règles s’appliquent pour le 1er mai ?

17/10/2017

Les jours fériés sont par définition des jours chômés et non payés à l’exception du 1er mai qui est chômé et rémunéré.

Le 1er mai est un jour férié chômé et payé s’il tombe un jour habituellement travaillé.

  • si votre salarié travaille ce jour-là, la rémunération est doublée (rémunération majorée de 100 %),
  • s’il ne travaille pas, vous devez le rémunérer sans majoration de salaire.

Si vous souhaitez que votre salarié travaille le 1er mai, vous devez le mentionner au contrat de travail.

1I8A4590.jpg

En pratique

Sophie a besoin de Catherine le 1er mai. Lors de sa déclaration, elle va doubler le salaire horaire net de sa salariée. C’est-à-dire que pour chaque heure travaillée le 1er mai, elle va payer Catherine 20 € au lieu de 10 € de l’heure habituellement.