Quelles règles s’appliquent pour les jours fériés ?

16/02/2022

Les jours fériés sont le 1er janvier, le lundi de pâques, les 1er et 8 mai, le jeudi de l’Ascension, le lundi de Pentecôte, le 14 juillet, le 15 août, les 1er et 11 novembre et le 25 décembre.

Seul le 1er mai est un jour chômé et systématiquement payé s'il tombe un jour habituel de travail.

Si vous souhaitez que ces jours fériés soient travaillés, vous devez les mentionner au contrat de travail. À défaut, le travail ponctuel un jour férié doit faire l’objet d’un accord écrit entre les deux parties.

Bon à savoir :
Le jour férié tombant un jour habituellement travaillé ouvre droit au maintien de la rémunération si le salarié est présent le jour de travail habituel qui précède et celui qui suit le jour férié concerné.
Ainsi, pour un salarié qui ne travaille que le mardi, si le 15 août tombe un mardi et qu’il a travaillé les 8 et 22 août, la rémunération de sa journée fériée du 15 août doit être maintenue.

Le + Cesu

En contrepartie du travail un jour férié (autre que le 1er mai), le salarié perçoit, au titre des heures effectuées, une rémunération majorée à hauteur de 10 % du salaire dû.

1I8A1930.jpg

En pratique

Hubert travaille chez Sophie le lundi et le mardi uniquement. Son contrat précise que les jours fériés ne sont pas travaillés. Cette année, il a été absent la semaine précédant le lundi de Pâques. Ce jour férié ne donnera pas lieu à un maintien de salaire.

La commémoration de l’abolition de l’esclavage donne lieu à un jour férié supplémentaire dans les départements d’Outre-mer. Cette commémoration est célébrée le 22 mai en Martinique, le 27 mai en Guadeloupe, le 10 juin en Guyane et le 20 décembre à la Réunion.